Le bachelor comme la licence sont, tous deux, des diplômes de niveau bac+3 qui ont plusieurs points communs. Mais ils ont aussi quelques principales différences qui pourraient influencer votre choix de cursus. Avant donc de vous diriger vers l’une des deux formations, apprenez tout ce qu’il y a à savoir sur le bachelor et sur la licence.

La licence est une formation académique généralement dispensée dans les universités et qui est pleinement reconnue par l’État. Depuis la réforme LMD, il s’agit donc du premier diplôme post-bac auquel les étudiants universitaires peuvent prétendre. Les recruteurs et employeurs font beaucoup confiance à ce type de diplôme national d’Etat qui garantit la valeur académique et la qualité de l’enseignement.

On parle de bachelor pour englober toutes les autres formations du même niveau, mais qui ne sont pas des licences. Il s’agit donc plutôt d’un terme générique qui englobe toutes les formations bac+3 ou bac+4 dispensées par les établissements privés, visés ou non visés par l’État. Au moment de formuler les vœux post-bac, parents et étudiants sont très attentifs à ce détail. 

NB : Depuis janvier 2020, les établissements privés peuvent demander le grade de licence pour leurs bachelors. Donc, les grandes écoles ne présentent plus des bachelors visés par l’État, mais des grades de licence.

Vous l’ignorez peut-être, mais la Commission d’évaluation des formations de l’enseignement supérieur exige que de nombreux critères soient respectés pour obtenir ce grade. Pour être reconnu comme une licence, le bachelor doit avoir : 

Ce grade de licence ne peut donc être prodigué à une formation de bachelor qui ne propose pas un encadrement pédagogique fiable ou qui n’accepte pas de boursiers Crous. 

NB : Il existe quand même une différence entre les bachelors de grade licence et les diplômes de licence. Les bachelors de grande licence sont juste des équivalences tandis que les diplômes de licence sont des diplômes nationaux d’État. 

Les licences et les bachelors n’ont pas forcément le même contenu pédagogique. Les licences universitaires quant à elles, sont plus pensées pour la poursuite des études en Doctorat et jusqu’en Mastère. 

Les établissements n’ont pas non plus la même approche pédagogique que les universités. En effet, dans les écoles de commerce par exemple, les formations de bachelor sont plus professionnalisantes. Elles visent déjà à former des jeunes étudiants pour qu’ils soient immédiatement opérationnels et donc prêts à entrer dans la vie active. Le contenu des cursus de bachelor peut alors contenir beaucoup de cas pratiques, de période de stage actif et des formateurs issus du milieu professionnel. 

Certes les recruteurs font confiance à la licence, mais pour les acteurs de certains secteurs, les formations professionnalisantes sont plus intéressantes.